Extinction par CO2

 

L’utilisation de CO2 est toujours préféré pour l’extinction de certains foyers.

L'anhydride carbonique est souvent appelé acide carbonique, ou CO2.  Sous conditions atmosphériques le CO2 est un gaz qui est incolore, inodore en non-conducteur d'électricité.

 

Ses qualités en font un agent extincteur qui n'entraîne aucune détérioration et qui n'a pratiquement pas d'action chimique.  Sauf si le local se trouve en sous-sol, le CO2 disparaît après une décharge par simple ventilation naturelle.

 

Le CO2 n'est pas onéreux et il est très facile de trouver des stations de remplissage.

Normalement le CO2 est stocké dans des bouteilles forgées d'une capacité de 30 ou de 50 kg.  A 20̊C la pression dans les bouteilles est de 58 bar (5,8 MP) et le CO2 est principalement liquide.

Le mécanisme d'extinction:

L'extinction est obtenue par l'abaissement du taux d'oxygène de l'air par l'afflux de CO2 sous forme de gaz.  L'effet de refroidissement créé par la détente du CO2 liquide pourra être retenu comme un effet extincteur secondaire.

 

Domaines d'application:

Le CO2 convient aussi bien pour une protection d'ambiance que pour une protection ponctuelle.

 

  • Dans le cas d'une protection d'ambiance une quantité de CO2 est injectée dans une enceinte fermée dans laquelle les matières inflammables sont réparties ou peuvent se trouver à n'importe quel endroit.  Ce genre de produit inflammable oblige de faire une distinction entre

-   un feu superficiel comme, par exemple, un feu de liquide: stockage de solvants, cabines de peinture, caves à huile.

-   un feu profond : feu de certaines matières de la classe A.  L'installation d'extinction est également destinée à maintenir l'atmosphère suffisamment saturée de CO2 pour écarter le danger de  réinflammation, pour arrêter le développement du feu et pour rendre une intervention par d'autres moyens plus facile: salles de commande et de distribution électrique, tableaux électriques, caniveaux à câbles.

 

  • Dans le cas d'une protection ponctuelle,  les diffuseurs seront répartis afin de pouvoir enfermer ou couvrir complètement le risque.

-   Protection ponctuelle d'une surface: friteuses, cuves d'imprégnation.

-   Protection ponctuelle d'un objet isolé: moteurs, alternateurs, brûleurs, ... qui ne sont pas enfermés dans une enceinte fermée.

Précautions:

L'extinction nécessite l'utilisation de concentrations de CO2 qui présentent un danger mortel pour les personnes qui se trouvent dans la zone de noyage.  Le danger provient principalement de l'effet toxique de concentrations de CO2 à partir de 5-6%, mais aussi de la diminution du taux d'oxygène de l'air et la forte réduction de la visibilité.

 

Des mesures d'évacuation doivent être prises.  Le système d'extinction ne peut être déclenché quand les locaux sont occupés ou le déclenchement du système doit être précédé par des signaux qui ordonnent l'évacuation.

Les éléments suivants sont exigés:

 -  une temporisation non-électrique et une sirène d’évacuation pneumatique.

 -  un dispositif de blocage qui permet d’empêcher la décharge du CO2.  Les contacts libres de potentiel incorporés doivent indiquer au panneau d’extinction que la protection est temporairement désactivée.

 

Contrôle permanent de l’état de l’installation:

Si le CO2 s’échappe uniquement avec un débit très faible, la pression dans la bouteille reste égale à la tension de vapeur du CO2 jusqu'au moment où la dernière molécule de CO2 liquide s'est évaporée.

Seul un contrôle du poids de la bouteille ou de la quanitité de CO2 permet de garantir que la bouteille contient toujours sa charge initiale.  Nous utilisons une mesure électronique de la capacité électrique du CO2 dans les cylindres.

 

Vannes directionnelles:

Lorsque plusieurs risques sont séparés les uns des autres, l'extinction peut se faire à partir d'un stockage commun dont l'importance est déterminée en fonction de la quantité de CO2 nécessaire au plus grand risque et de vannes directionnelles.